DERNIÈRES ACTUALITÉS

16/09/2021

Aujourd’hui, les indices asiatiques sont dans le rouge en raison des problèmes de China Evergrande.

Les anticipations de la crise dans le secteur de la construction chinois ont mis la pression sur les cotations des métaux. Le pétrole maintient toujours les positions acquises en raison de problèmes de reprise de la production dans le golfe du Mexique, ainsi que d’une pénurie de ressources énergétiques, tant en Europe qu’en Chine. Dans la journée le pétrole pourrait changer sa dynamique et les prix du gaz en Europe pourraient commencer à s’ajuster.

La situation des prix du pétrole et du gaz reste critique. Le coût des contrats à terme sur le gaz au hub néerlandais a atteint près de 980 $ pour 1 000 mètres cubes. Si l’hiver n’est pas froid, les réserves actuelles en Europe resteront à un niveau confortable, mais une répétition du scénario météorologique de l’année dernière signifiera une crise énergétique. La situation est aggravée par une période prolongée de vents faibles en mer du Nord, qui affecte le volume de production d’électricité.

Au cours de la journée, le prix de l’oxyde d’uranium (appelé sur le marché « yellow cake ») a encore augmenté de 11 % et a frôlé les 50 dollars la livre pour la première fois en 9 ans. Les actions de l’industrie atomique ont également accéléré la hausse.

En termes de volume de demande, les centrales nucléaires ont atteint un maximum historique au début des années 2000, et depuis la demande est resté à un niveau relativement stable. Mais l’offre est cyclique. Elle atteint des sommets et diminue après l’achèvement de grands programmes d’investissement tous les 20 à 30 ans.

Le point le plus important : la production d’uranium neuf ne répond pas aux besoins des centrales nucléaires, l’écart entre l’offre et la demande se réduit depuis 2015 et est désormais à son plus bas niveau depuis 10 ans. Cela est dû au fait que les centrales nucléaires disposent d’anciens arsenaux militaires et peuvent également utiliser du combustible nucléaire secondaire (produits de fission du plutonium et de l’uranium).

La pénurie mondiale actuelle est principalement provoquée par la Chine, qui a construit 18 réacteurs en plus des 51 existants, 200 réacteurs sont en projet de construction. La Russie prévoit de doubler sa capacité. L’Inde et les États-Unis ont également de grands projets pour le développement de centrales nucléaires.

Plus de 50 % de cette matière première se trouvent en Australie, dans les anciens pays post-soviétiques (principalement l’Asie centrale), au Canada et en Afrique. Les capacités dans les pays périphériques sont principalement réparties entre des entreprises du Canada, de Chine, des États-Unis et de Russie. Par conséquent, on peut s’attendre à ce que la réanimation de la production pourrait prendre plusieurs années.

Le prix de l’uranium a dépassé les 70 $ à plusieurs reprises et est même monté jusqu’à 140 $ la livre en 2008 et 2011. Une si forte hausse était principalement due aux actions des spéculateurs : des fonds ont acheté de l’uranium, jouant sur l’écart entre l’offre et la demande. Aujourd’hui, nous assistons à une répétition de ce scénario.

Sprott Physical Uranium Trust, créé cet été spécifiquement pour investir dans le combustible à l’uranium, a repris après une courte pause les achats du « yellow cake » : le régulateur local a donné le feu vert au fonds pour mettre en œuvre son achat et stratégie de maintien. Cela a conduit à une nouvelle série d’augmentations de prix.

Sprott Physical Uranium Trust n’est pas le seul à jouer dans ce domaine. Au total, les fonds américains et européens détiennent dans leurs portefeuilles environ 20 % du volume annuel de consommation d’uranium, et ils peuvent augmenter leurs positions tant que le prix reste inférieur au niveau fondamental.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Aujourd’hui, les indices asiatiques sont dans le rouge en raison des problèmes de China Evergrande. Les anticipations de la crise dans le secteur de la construction chinois ont mis la pression sur les cotations des métaux. Le pétrole maintient toujours les positions...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Aujourd’hui, la dynamique positive du marché boursier chinois a donné le ton aux autres marchés asiatiques. La Banque populaire de Chine a injecté 50 milliards de yuans dans le système bancaire via une prise en pension inversée de 7 jours. Cette semaine, le volume des...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

La journée boursière d’hier a été très volatile. Le rebond des prix du pétrole a pu provoquer le retournement des indices boursiers. Aujourd’hui, les principaux indices boursiers européens ont affiché une baisse en raison de l'aversion au risque des traders, tandis...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Encore une semaine boursière s’achève à la hausse. La volatilité des indices américains est toujours faible, le surachat est toujours ignoré. Cela indique qu'il n'y a pas de véritable stimulus pour la chute d'instruments à risque. L'inflation galopante et la reprise...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Cette semaine, l'un des événements les plus importants sera la publication des statistiques sur le marché du travail américain que les acteurs du marché boursier attendent pour vendredi. Si des données solides sur la masse salariale non agricole sortent, cela pourrait...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Alors, le taux et le volume du QE sont maintenus par la Fed. Les acteurs du marché ont reçu des directives temporaires pour resserrer le taux de change monétaire - deux étapes à passer d'ici la fin de 2023. Selon la Fed, en cas de poursuite de la reprise économique...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Aujourd'hui, les marchés boursiers mondiaux sont d’humeur instable. Hier, les données sur l'inflation à la consommation aux Etats-Unis ont été publiés et continuent d'affecter les marchés. En mai, l'IPC sous-jacent a augmenté de 0,7% en glissement mensuel, tandis que...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Ce matin, les contrats à terme sur l'indice S&P 500 sont en baisse. Cela donne un signal neutre aux indices européens. Le risque de baisse des indices de référence prévaut dans les estimations. Les ours boursiers sont obligés de tout recommencer et les taureaux...

Finance et marchés: dernières actualités

Finance et marchés: dernières actualités

Hier, les vendeurs ont dominé le marché américain. Le Nasdaq a perdu 2,55%, et aujourd'hui cette tendance est aperçue en Asie, où les indices sont également dans la zone rouge. Ce matin, le prix du pétrole brut (Brent) a perdu 0,8%. Les prix du cuivre et du nickel...

Finance et Marchés: dernières actualités

Finance et Marchés: dernières actualités

Le principal événement de ce vendredi pour les investisseurs est la publication des statistiques d'avril sur le marché du travail, dont dépend la politique de la Fed. La publication déterminera en grande partie l'équilibre des pouvoirs entre les actions de croissance...

Finance et Marchés: dernières actualités

Finance et Marchés: dernières actualités

Hier, les rendements des bons du Trésor américain ont baissé et se situent désormais autour de 1,58% par an pour les bons à dix ans. Hier, aux États-Unis, les déclarations des représentants de la Fed se sont poursuivies, dont la majorité adhérait à une rhétorique...

Finance et Marchés: dernières actualités

Finance et Marchés: dernières actualités

Aux Etats-Unis, la secrétaire au Trésor Janet Yellen, a évoqué les risques de surchauffe de l'économie nationale dans un contexte de pompage massif de liquidités et de taux nuls. Les investisseurs sont devenus désespérés, et les indices ont baissé de 2% pour le...

Finance et Marchés: dernières actualités

Finance et Marchés: dernières actualités

La monnaie américaine n’affiche pas sa fonction protectrice dans la situation actuelle où on évite les instruments risqués. En mars, l'indice du dollar américain est tombé en dessous de 91 p.p. (DXY). La pression sur le dollar est exercée par une combinaison de...